4e Congrès des études sur le Moyen-Orient et mondes musulmans


Aix-en-Provence, 28-30 juin 2021

Appel à contributions

Après le succès des trois précédentes éditions, le Groupement d’Intérêt Scientifique « Moyen-Orient et mondes musulmans » organisera le quatrième Congrès des études sur le Moyen- Orient et les mondes musulmans les lundi 28, mardi 29 et mercredi 30 juin 2021, dans les
locaux de la Faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines d’Aix-Marseille Université en collaboration avec l’IREMAM, l’IDEMEC, le CHERPA, l’IMAF, l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée, et en partenariat avec l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman) et la SEMOMM (Société des Études sur le Moyen-Orient et Mondes Musulmans).
Les chercheurs et enseignants-chercheurs (à partir du niveau doctorat) sont invités à envoyer des propositions d’atelier thématique au plus tard le 1er juillet 2020 en utilisant obligatoirement le document joint en word:

  • sous la forme d’un résumé en français ou en anglais de 1 500 signes maximum (espaces compris),
  • en indiquant clairement le nom du ou des responsables de l’atelier et les intervenants pressentis (jusqu’à quatre avec éventuellement un discutant),
  • en précisant l’adresse mail, l’institution et/ou le laboratoire d’appartenance pour chacun des participants,
  • en nommant le document selon le modèle : congres2021_NOMRESPONSABLE.doc
    Les thèmes proposés peuvent relever d’un ou plusieurs domaines des sciences humaines et sociales (anthropologie, archéologie et histoire de l’art, droit, économie, géographie, histoire, islamologie et sciences religieuses, linguistique, littérature, philosophie, sociologie, science
    politique), dans une perspective globale ou régionale. Comme les années précédentes, le congrès est une invitation à dépasser les cloisonnements disciplinaires et institutionnels, en rassemblant des contributeurs d’horizon divers, travaillant en France et partout dans le monde.
    Les propositions collectives émanant de jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants sont encouragées. Les propositions de communication individuelle ne seront en revanche pas éligibles.
    NB : Afin d’encourager la participation de chercheurs venant du Maghreb et du Moyen- Orient, une aide financière pour leur déplacement et leur hébergement pourra être accordée sur décision du conseil scientifique du GIS, en fonction des financements disponibles. Priorité sera donnée à la participation des jeunes chercheurs de ces régions.
    Les propositions seront examinées par le comité scientifique du GIS qui donnera sa réponse aux participants au début du mois d’octobre 2020. Une fois la proposition d’atelier acceptée, la liste des participants pourra être complétée ou amendée jusqu’au 15 décembre. Le programme définitif de l’atelier devra être remis à cette date.
    Pour toutes les propositions, l’envoi est à faire à l’adresse suivante : gis.congres@gmail.com
    Frais d’inscriptions (à régler au premier trimestre 2021) :
  • 30 euros pour tous les participants (participants à un atelier et public)
  • Exonération pour les adhérents de la SEMOMM (Société des Études sur le Moyen-Orient et les Mondes Musulmans)
  • 10 euros pour les doctorants participants à un atelier
  • Exonération pour les autres étudiants (Licence et Master) mais avec inscription obligatoire

Programme PAUSE: Appel à candidature – 15 mai 2020

Le programme PAUSE est un programme national allouant des financements incitatifs aux  organismes de recherche et aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche projetant d’accueillir un scientifique ou un artiste en danger contraint à l’exil.

Cet appel ouvre à 2 types de financement :

1/ Un financement à 100% d’un contrat doctoral de 3 ans (5 financements seront octroyés).
Sont uniquement éligibles les étudiants qui ne sont pas encore inscrits en doctorat en France et qui, dans leur pays d’origine ne sont  pas  inscrits  en  doctorat  depuis  plus  d’une  année. Télécharger les modalités pratiques.

2/ Pour toutes les autres candidatures, dont celles de doctorants inscrits en doctorat en France ou dans leur pays d’origine depuis plus d’une année : un co-financement à hauteur de 60% (ou à 80% en cas de candidatures multiples) pour une année, renouvelable sous réserve d’une nouvelle évaluation, une fois.
A noter qu’une demande de renouvellement pour une 3ème année peut être soumise pour les lauréats doctorants des sessions précédentes.


Plateforme de dépôt des dossiers: https://candidatures-pause.college-de-france.fr/
   
Critères d’éligibilité:

Établissements d’enseignement supérieur et de recherche sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation & Établissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général (EESPIG) :
Les financements ont pour objet de cofinancer un projet d’accueil pour un(e) scientifique étranger(e) de toute origine géographique et de toute discipline remplissant l’ensemble des critères d’éligibilité suivants :
Pouvoir justifier de son statut d’enseignant-chercheur ou de chercheur ou être au minimum inscrit en doctorat (dans son pays d’origine ou en France) ;
Se trouver en situation d’urgence :
– être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,… ;
– être victime d’un autre type de menace à préciser.
Quel que soit son lieu de résidence actuel :
– être dans l’obligation de s’exiler de son pays d’origine ;
– être en France depuis moins de 3 ans.

Etablissements sous tutelle du ministère de la Culture
Pouvoir justifier d’une expérience d’enseignement
Se trouver en situation d’urgence :
– être victime de persécution ou de violence en raison du contenu de ses recherches, de la libre expression de ses opinions, de son identité, de ses croyances, de son orientation sexuelle,…
– être victime d’un autre type de menace à préciser.
Quel que soit son lieu de résidence actuel :
– être dans l’obligation de s’exiler de son pays d’origine ;
– être en France depuis moins de 3 ans.

Si l’ensemble de ces critères ne sont pas remplis contacter par mail l’adresse suivante : pause@college-de-france.fr
 

Suivi des recrutements, session 2020

Cette page vise à rassembler toutes les informations relatives aux recrutements de maîtres de conférences et professeurs des Universités sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. Ces postes peuvent ressortir de sections diverses du CNU (principalement les sections 04, 15, 17, 18, 20, 21, 22, 23, 24).
Cette page est participative et tout le monde peut faire parvenir à la SEMOMM des informations qui y seront ajoutées.

Ce suivi des recrutements s’inspire des initiatives développées par d’autres associations professionnelles, comme l’Association française d’histoire économique, l’Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science politique, ou encore des disciplines comme les Mathématiques et la Sociologie.

Cette opération vise à rendre toutes ces informations accessibles le plus facilement possible, ce qui ne peut que bénéficier à la fois aux candidats et aux comités de sélection. Rien ne s’oppose légalement à la mise en commun des informations en question, y compris les classements à l’issue des auditions, à condition bien sûr de rappeler que ceux-ci ne sont pas définitifs. Au contraire, le recrutement de fonctionnaires, comme tout concours, est un processus public. Le secret des délibérations au sein des comités, lui, n’est pas touché.

L’objectif est donc de rassembler ici les informations suivantes:

  • nom, numéro et profil du poste
  • composition du comité de sélection
  • dates des différentes étapes
  • liste des candidats auditionnés
  • classement proposé au CA à l’issue de l’audition (qui ne préjuge pas des décisions de ce dernier).
  • recrutement définitif

Pour compléter les informations données ici, écrivez-nous à semomm.association@gmail.com

N’hésitez pas à nous contacter à semomm.association@gmail.com si vous voulez prendre une part plus active à la campagne d’information ! Nous sommes à la recherche de personnes pouvant relancer régulièrement leurs collègues pour obtenir des informations. Plus nous serons nombreux plus ce suivi sera efficace.

– Inalco : anthropologie et sciences sociales du monde arabe

Poste ouvert en section 20, 04 et 23

Internes : Jean-Jacques Thibon ; Laetita Bucaille ; Delphine Pagès-El Karoui ; Vanessa Van Renterghem ; Jean-Michel Butel

Externes : Nicolas Puig ; Eric Verdeil ; Catherine Mayeur-Jaouen ; Stéphane Lacroix ; Sylvaine Camelin

14 mai, étude des dossiers et 2 juin, audition de candidats

Arrestation de Patrick George Zaky – Déclaration conjointe de ASAI et de SeSaMO

L’Association des études africaines en Italie (ASAI) et la Société pour les études du Moyen-Orient (SeSaMO Italie) expriment conjointement leur profonde inquiétude concernant l’arrestation de l’étudiant Patrick George Zaky.
Patrick George Zaky est un étudiant de nationalité égyptienne inscrit au Master en études de genre (GEMMA) à l’Université de Bologne, ainsi qu’un militant des droits de l’homme et un collaborateur de l’Initiative égyptienne pour les droits de la personne (Eipr). Il a été arrêté dans la nuit du 6 au 7 février à l’aéroport du Caire, où il rendait visite à sa famille. Le matin du 8 février, Patrick Zaky a comparu devant le procureur à Mansoura et a été accusé de : publication de fausses nouvelles visant à perturber la paix sociale et à semer le chaos ; incitation à manifester sans autorisation des autorités, dans le but d’attaquer l’autorité de l’État ; incitation à renverser le gouvernement égyptien ; tenue d’un compte social dans le but de porter atteinte à l’ordre social et à la sécurité publique ; incitation à la violence et aux crimes terroristes.
Les témoignages recueillis par les enseignants et les étudiants qui l’ont rencontré à l’Université de Bologne donnent un portrait très différent de celui présenté par les autorités égyptiennes. Un étudiant engagé, qui a participé aux activités d’enseignement avec beaucoup d’enthousiasme, de compétence et de professionnalisme.

L’ASAI et le SeSaMO exigent avec force la libération de Patrick George Zaky et son retour immédiat en Italie.

Lauréat du Prix Michel Seurat 2019 Sociétés contemporaines du Proche-Orient et du Maghreb

Le Prix Michel Seurat, institué en 1988 par le CNRS, «vise à aider financièrement chaque année un jeune chercheur, ressortissant d’un pays européen ou d’un pays du Proche-Orient ou du Maghreb, contribuant ainsi à promouvoir connaissance réciproque et compréhension entre la société française et le monde arabe».

À partir de 2017, l’organisation du Prix a été déléguée au GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, en partenariat avec l’IISMM-EHESS et Orient XXI. 2019 est la 30ème édition du prix et 35 candidatures ont été reçues. Le nombre de dossiers de candidature éligibles à examiner était de 29.

Le jury, désigné par la direction du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, s’est réuni le 4 juin 2019 pour élire le lauréat. Suite aux délibérations, le prix est attribué à :

Laurence DUFRESNE AUBERTIN, dont le projet de thèse s’intitule Le logement social en Algérie comme rapports ordinaires au politique.

Ce prix sera remis solennellement lors de la session inaugurale du Congrès du GIS MOMM, le mercredi 3 juillet prochain de 16 à 19h en Sorbonne, Amphithéâtre Richelieu.

SEMOMM

La SEMOMM est une association qui a pour objectif de fédérer, soutenir et représenter ceux qui contribuent à l’élaboration, la transmission et la diffusion des connaissances sur le Moyen-Orient et les Mondes Musulmans. Elle le fait notamment en contribuant à l’organisation d’un congrès biennal des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans et par l’organisation de conférences. Elle complète l’action du GIS Moyen-Orient, fédération d’institutions – tutelles et équipes et entend développer des partenariats avec les instances collectives nationales et internationales sur le champ.

3e congrès du GIS MOMM – 3 au 5 juillet 2019

Le Groupement d’Intérêt Scientifique Moyen-Orient et mondes musulmans, organise son troisième Congrès du 3 au 5 juillet 2019 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Le programme est disponible sur le site :
https://congres-gismomm.sciencesconf.org/program

Les objectifs du Congrès

Encourager les jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants
Faire connaître les centres de recherche et les associations (Diwan, Halqa, Samah, CCMO, SEMOMM) travaillant sur le champ

Réunir des chercheurs d’horizons divers pour dépasser le cloisonnement des équipes de recherche

Permettre à des thèmes de recherche d’être abordés en commun par des spécialistes de différentes sciences humaines et sociales, de différentes périodes historiques, et de différentes aires géographiques ou pays

Répondre aux défis posés par les bouleversements en cours au Maghreb et au Moyen-Orient, rendre compte des mobilisations de la société civile.

Les ateliers

Des ateliers d’une demi-journée présenteront des recherches en cours en favorisant les débats entre chercheurs.

Table ronde et rencontres transversales

L’ensemble des membres du congrès seront invités à se retrouver :

  • pour l’inauguration : conférence inaugurale, remise des prix de thèse et du prix Michel Seurat
  • pour la table-ronde Circulating online critical knowledge about the Middle East
  • lors de l’Assemblée générale de la SEMOMM
  • pour la projection d’une série de documentaires au cinéma le Grand Action
  • pour l’espace éditeurs et laboratoires

Congrès des études sur le Moyen-Orient et mondes musulmans 3 – 5 Juillet 2019 Appel à contributions

Après le succès des deux précédentes éditions (http://majlis-remomm.fr/le-congres-du-gis), le Groupement d’Intérêt Scientifique « Moyen-Orient et mondes musulmans » tiendra son troisième Congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans les mercredi 3, jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2019, dans les locaux de l’Université Panthéon-Sorbonne et en partenariat avec l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman) et la SEMOMM (Société des Études sur le Moyen-Orient et Mondes Musulmans).

Les chercheurs (à partir du niveau doctorat) sont invités à envoyer des propositions d’atelier thématique au plus tard le 1er juin 2018 :

  • sous la forme d’un résumé en français ou anglais de 1 500 signes maximum (espaces compris),
  • en indiquant clairement le nom du ou des responsables de l’atelier et les intervenants pressentis (jusqu’à cinq),
  • en précisant l’adresse mail, l’institution et/ou le laboratoire d’appartenance pour chacun des participants,
  • en nommant le document selon le modèle : congres2019_NOMRESPONSABLE.doc

Les thèmes proposés peuvent relever d’un ou plusieurs domaines des sciences humaines et sociales (anthropologie, archéologie et histoire de l’art, droit, économie, géographie, histoire, islamologie et sciences religieuses, linguistique, littérature, philosophie, sociologie, science politique), dans une perspective globale ou régionale (Maghreb, Proche-Orient, Turquie, Iran, Asie Centrale, Islams en Asie, Afrique, Europe et Amérique), historique et/ou centrée sur le contemporain.

Comme les années précédentes, le congrès est une invitation à dépasser les cloisonnements disciplinaires et institutionnels, en rassemblant des chercheurs d’horizon divers, travaillant en France et partout dans le monde.

Les propositions collectives émanant de jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants sont encouragées. Contrairement aux années précédentes, les propositions de communication individuelle ne seront en revanche pas éligibles.

Les propositions seront examinées par le comité scientifique du GIS qui donnera sa réponse aux participants avant la mi-juillet 2018.

Une fois la proposition d’atelier acceptée, la liste des participants pourra être complétée ou amendée jusqu’au 15 décembre 2018. Le programme définitif de l’atelier devra être remis à cette date.

Pour toutes les propositions, l’envoi est à faire à l’adresse suivante : gis.congres@gmail.com

Frais d’inscriptions (à régler au premier trimestre 2019) :

  • 30 euros pour tous les participants (participants à un atelier et public)
  • Exonération pour les adhérents de la SEMOMM (Société des Études sur le Moyen-Orient et les Mondes Musulmans)
  • 10 euros pour les doctorants participants à un atelier
  • Exonération pour les autres étudiants (Licence et Master) mais avec inscription obligatoire